Ovomaghaiti
CinémaSérie

Berlin aurait pu ne pas exister!

Personnage très charismatique Pedro Alonso qui incarne Berlin dans la saga espagnole « La Casa de Papel », est vite devenu incontournable dès les premiers épisodes de la série. Mais ce personnage aussi virevoltant a failli être censuré et au final ne pas faire partie de la série ou aurait fait un passage très bref.

Berlin, Source photo: Instagram Pedro Alonso
Berlin, Source photo: Instagram Pedro Alonso

En effet, selon Alex Pina, créateur de « La Casa de Papel », de nombreuses personnes ont suggéré de retirer le personnage ou de lui faire jouer un petit rôle, car les traits de son caractère ne correspondaient pas à ce qu’on prônait à l’époque.« Quelqu’un m’a dit, ce personnage ne colle pas à l’air du temps. Vous devriez l’enlever de la série ! », a révélé le scénariste dans un documentaire sur la série réalisé par Netflix, « La casa de papel, le phénomène ».

 

Berlin est misogyne, narcissique psychopathe, les producteurs voulaient éviter les critiques et les polémiques. Surtout à l’époque, le mouvement « Me too » était à son apogé. Donc présenter à l’écran, un personnage qui représente le contraire de ce que les militantes féministes combattent était logiquement incendiaire.

Berlin, Source photo: google
Berlin, Source photo: google

Alex Pina a donc décidé de laisser le public juger, il a convaincu ses collègues de garder Berlin. « J’ai répondu que je n’avais aucune intention de me débarrasser de lui. Il est misogyne, narcissique, psychopathe… Mais on a la possibilité d’avoir un personnage dans une telle série et le public a ensuite la possibilité de choisir son camp », a t-il confié.

 

Heureusement, le public semble donner raison à Alex. D’ailleurs malgré la mort de Berlin depuis la deuxième saison, son histoire continue de hanter la suite de la série au moyen de flashbacks sans que personne ne la trouve ennuyeuse.

 

Un personnage très méchant mais fascinant qui valorise l’amitié et la loyauté, c’est peut-être ce qui plaît tant les gens chez Berlin. Avec ses répliques devenues culte, il a même volé la vedette à la tête pensante du braquage « le professeur » dans les deux premières saisons. À l’heure où la majorité des personnages des films et des séries sont presque comme des saints, ils sont tellement bons et gentils. Et pourtant, les téléspectateurs semblent avoir de plus en plus d’admiration pour les méchants.

 

Sans Berlin La Casa de Papel aurait été probablement une bonne série, mais avec lui, le moins qu’on puisse dire, c’est ce qu’on connaît le show de la décennie.

 

Tous droits réservés OVOMAG septembre 2021

Related posts

La Casa de Papel : la version sud-coréenne arrive bientôt

Ovo Mag Haiti

La bande-annonce du film Bob Marley est dévoilé

Ovo Mag Haiti

Cinéma : et si Tony Stark avait survécu dans Endgame?

Ovo Mag Haiti

Peter Parker / SpiderMan : est-il vraiment oublié de tous ?

Ovo Mag Haiti

Un réalisateur américain aurait fait exploser une bombe atomique pour le besoin de son film

Ovo Mag Haiti

Squid Game saison 2 : le créateur de la série promet plus de jeux.

Ovo Mag Haiti

Leave a Comment

Ovomag te propose l'information dans toute son intégralité, des analyses, des reportages et aussi d'autres contenu divertissant!