Ovomaghaiti
ActualitésSociété

Vladimir Legagneur, que s’est-il passé réellement?

Le 14 mars 2018, le photojournaliste Vladimir Legagneur a laissé sa femme Florette Guerrier et sa fille pour se rendre à Martissant dans l’objectif de réaliser un reportage, mais il n’est jamais rentré chez lui. La Police Nationale d’Haïti (PNH) avait annoncé des tests ADN et une enquête. Où sont les résultats des tests et de l’enquête ?

 

 

En effet, quatre ans après la disparition du photojournaliste, dans le quartier Grand-Ravine, à Martissant, la banlieue sud de Port-au-Prince, la justice haïtienne ne dit rien. La police judiciaire avait annoncé qu’elle ouvrait une enquête et assuré qu’il ne s’agissait pas d’un enlèvement sans donner plus d’informations. Jusqu’à présent, Vadimir est porté disparu.

 

Vladimir Legagneur, crédit photo : Google
Vladimir Legagneur, crédit photo : Google

Le directeur départemental de l’ouest à l’époque Berson Soljour, avait indiqué que « des ossements sans le crâne, et un chapeau » avaient été récupérés par la police sur un terrain vague, à Sillon, localité de Palema, à Grand-Ravine, le mercredi 28 mars 2018. Un test ADN devait être effectué, depuis lors aucun résultat de ce test promis par la Police Nationale d’Haïti n’a été communiqué, personne ne sait ce qui s’est passée ce jour-là, car l’enquête se poursuit toujours.

 

Le meurtre de journalistes en Haïti est devenu une habitude. Jean Dominique, journaliste très populaire a été abattu devant l’entrée de sa radio, à Delmas, en avril 2000. Brignol Lindor a été lynché en décembre 2001 à Petit-Goâve. Torturé puis exécuté, le corps de Jacques Roche a été retrouvé quatre jours après son enlèvement en juillet 2005. Rospide Pétion de la RSF, Néhémie Joseph correspond de la radio méga, Diego Charles de la radio Vision 2000, Wilguens Louissaint, Amady John Wesley et Maxiben Lazzare ont été tué par balles, aucun de ces meurtres de journalistes n’a encore été élucidé.

 

 

Plus d’une dizaine de journalistes ont été assassinés ces 20 dernières années en Haïti sous le regard impuissant des autorités policières et judiciaires. Haïti régresse dans le classement mondial de la liberté de la presse à cause des assassinats en série de journalistes.

 

 

« Quand la liberté de la presse est menacée, c’est la démocratie qui est en danger. »

 

Anderson Charles

Related posts

2 polisye sòti blese jodi samdi 22 jiyè a swit a yon atak ame nan zòn mòn kabrit

Ovo Mag Haiti

BIC et Wendyyy : un featuring prévu entre les deux artistes!

Ovo Mag Haiti

3 prezime bandi tonbe nan bwa kale, 10 otaj libere nan lokalite Layat komin Tomazo

Ovo Mag Haiti

Rapport Petro Caribe dernière tranche.

Ovo Mag Haiti

Haïti/ Sécurité/LE PREMIER MINISTRE ANNONCE DES MESURES POUR COMBATTRE L’INSÉCURITÉ

Ovo Mag Haiti

Repiblik Dominikèn anonse y ap ouvè fwontyè yo ak Ayiti mèkredi 11 oktòb sa pou fè komès

Ovo Mag Haiti

Leave a Comment

Ovomag te propose l'information dans toute son intégralité, des analyses, des reportages et aussi d'autres contenu divertissant!