Ovomaghaiti
Non classé

Le raid d’Entebbe : chance ou coup de génie ?

 

4 juillet 1976, environ 100 commandos israéliens🇮🇱 ont envahi l’aéroport international d’Entebbe, en Ouganda🇺🇬, pour libérer 105 otages retenus par 7 « terroristes » et des soldats ougandais🇺🇬.

Le 27 juin 1976, un vol d’Air France venant de la capitale israélienne🇮🇱 Tel Aviv ayant à son bord 246 passagers pour 12 membres d’équipage, quitte Athènes en Grèce🇬🇷 pour aller à Paris en France🇫🇷. Peu après, 4 terroristes (2 palestiniens🇵🇸 et 2 allemands🇩🇪) détourne l’appareil vers la Libye🇱🇾. Là, une femme otage est relâchée car elle est enceinte. Après s’être approvisionné en carburant, l’avion redécolle vers l’Ouganda

Le dictateur Idi Amin Dada reçoit l’engin, officiellement pour « raisons humanitaires ». Là, les 4 preneurs d’otages sont rejoints par 3 autres. Amin Dada fait emmener les otages dans un hall de l’aéroport et leurs fournit eau, vivres et matériels pour s’installer. Les terroristes font alors leur premier communiqué pour demander la libération de 53 prisonniers pro-palestiniens détenus en Israël🇮🇱, au Kenya🇰🇪, en France🇫🇷, en Suisse🇨🇭 et en RFA🇩🇪.

Le 30 juin, les ravisseurs libèrent 147 passagers et demandent satisfaction le 1er juillet à 3h PM. L’ultimatum sera repoussé le lendemain au 4 juillet à 11h AM, et une seconde vague d’otages sera libéré.
Il reste l’équipage, les israéliens🇮🇱 et les passagers juifs ou ayant une double nationalité, soit 106 personnes en tout.

Grâce aux informations fournies par plusieurs otages libérés, Israël🇮🇱 tente une opération de sauvetage qui impliquera un voyage de 4 000 km pour ses forces.

Déclenchée par le Premier ministre Yitzhak Rabim dans l’après-midi du 3 juillet, le raid dura environ 20 minutes. Pour 1 mort et 5 blessés côté israéliens🇮🇱, 7 terroristes tués, 20 soldats ougandais🇺🇬 tués et de nombreux blessés, destruction de 10 à 25% de la flotte aérienne du pays🇺🇬, 4 otages tués (1 exécuté après le raid en Ouganda🇺🇬 par l’armée) et 10 blessés.

La mission a été baptisée « opération tonnerre » par les forces militaires qui l’on planifiée et exécutée, mais a été ensuite nommée « opération Jonathan » en l’honneur du colonel Jonathan Netanyahou, le seul soldat israélien🇮🇱 tué pendant la descente, frère aîné du futur Premier ministre israélien🇮🇱 Beyamin Netanyahou.

Salué par le peuple d’Israël, le raid fut senti comme un camouflet de l’Ouganda🇺🇬 et son dictateur pour regagner la confiance de la communauté internationale.

 

Par Jean Obed Sibrun

Related posts

Lazzare Maxiben, photojournaliste du média en ligne Roi des infos tué par balle et plusieurs autres blessés.

Ovo Mag Haiti

Carrefour-Feuilles: une zone livrée à elle même

Ovo Mag Haiti

SKYTEFI l’ambitieux projet de Mike Bellot!

Ovo Mag Haiti

Joan Laporta est élu président du football club Barcelone.

Ovo Mag Haiti

Alcibiade un comédien immortel!

Ovo Mag Haiti

Prix Hult : « Nous allons montrer au monde que l’Université d’État d’Haïti est dédiée à l’impact»

Ovo Mag Haiti

Leave a Comment

Ovomag te propose l'information dans toute son intégralité, des analyses, des reportages et aussi d'autres contenu divertissant!