Ovomaghaiti
Culture

« Si w pa bezwen l pote l ban mwen » Une musique qui chosifie la femme.

Loin d’être un article qui met en exergue un féminisme à l’extrême, mais nous ne pouvons pas nous empêcher de faire l’histoire avant d’entrer dans la quintessence du sujet. Cependant, nous n’allons pas le faire de manière exhaustive, énumérer quelques détails essentiels sera les points clashs de cet article.

Le mouvement féministe en Haïti a commencé avec la création de la Ligue Féminine d’action sociale en 1934, elle avait des déléguées dans les différentes villes de province, Colbet Saint-Cyr était la présidente de ladite organisation. Ainsi, elle allait avoir sa première victoire en 1944 avec l’égalité civile et politique, approuvé par le président Élie Lescot à partir de là les femmes commençaient à avoir des droits, et elles n’étaient pas une chose aux yeux de l’autre.

Donc pour entrer dans le vif du sujet ayant rapport avec Backy et Medjy deux artistes admirés par la gente Féminine, Medjy est le jeune chanteur du groupe Enposib qui cartonne pendant un bon moment, et Backy avec rigueur s’est créé un nom dans le monde musical, sa collaboration avec Medjy a marché, mais elle reste quand même machiste, sans même le constater.

La femme est une personne non un objet sexuel, ce n’est pas un bien que l’on peut se procurer comme bon l’on semble, »si w pa bezwen l pote l ban mwen » résume tout ça, c’est comme deux enfants qui se bagarrent pour un jouet.
Pour certaine personne, le sexe est la base de tous les problèmes d’une femme, on ne nie pas qu’ils ont tenté de donner un message positif, mais à 80% cela n’a pas réussi, puisqu’eux aussi ont prôné un comportement machiste. Sans essayer de prôner un féministe à l’extrême les deux artistes qui ont essayé de chouchouter la femme ont passé à coter.

Pour certains, c’est une chanson superbe, l’image est au top, oui, c’est vrai et l’harmonie nous charme, la qualité de l’image est sensationnelle, et elle a touché les fans, mais en nous basant sur le plan biologique une domination du sexe a été prôné, ainsi que la supériorité de l’homme, et sur le plan psychologique dans l’inconscient de certaines femmes, ils leur font croire que ce qu’ils prônent est la base de ce genre de problème, ce qui n’est pas du tout le cas.

En guise de conclusion, les artistes haïtiens devront repenser les choses, nous vivons dans une société qui se meurt et on est en train de perdre tout ce que nous avons comme valeur, « c’est à vous de promouvoir quelque chose de positive, pour que quelque chose puisse changer ici » pour reprendre Jean Dominique.

Par Jeff jean

Related posts

Plus qu’un mois pour visiter l’exposition « Archipelago » à la Maison Dufort

Ovo Mag Haiti

Carnaval national : les préparatifs se poursuivent.

Ovo Mag Haiti

« Freda » de Gessica Généus sacré Meilleur premier film étranger en France.

Ovo Mag Haiti

Le live » de Frère Gabe une réussite de justesse.

Ovo Mag Haiti

Baz-Art création fait sa première exposition.

Ovo Mag Haiti

Le deuxième album du Groupe Zafèm est déjà prêt, selon Carel Pedre

Ovo Mag Haiti

Leave a Comment

Ovomag te propose l'information dans toute son intégralité, des analyses, des reportages et aussi d'autres contenu divertissant!